Retrouvez-nous sur facebook

Comment accueillir votre nouveau chiot dans de bonnes conditions ?

Post 3 of 4

Comment accueillir votre nouveau chiot dans de bonnes conditions ?

Comportement

  • La première chose importante à savoir est que la période de socialisation de votre chiot se termine à l’âge de 4 mois. C’est donc avant cette échéance qu’il doit découvrir le plus possible de son environnement futur afin d’éviter des phénomènes de peur ou de crainte.
  • De bonnes habitudes doivent être prises dès le début. Soyez clair et cohérent dans les ordres que vous donnez à votre compagnon. Utilisez toujours les mêmes mots afin que le chiot comprenne rapidement ce qu’il peut faire ou pas.
  • Féliciter votre chiot lorsqu’il effectue une action souhaitée est la meilleure façon de renforcer ses acquis.

Alimentation

  • La nourriture de votre chiot doit assurer, en plus de ses besoins d’entretien, les besoins liés au gain de poids et de taille (parfois très importants dans les grandes races). Ceci est impossible avec une alimentation à base de « restes de table ».
  • C’est pourquoi nous vous proposons 2 gammes de nourriture formulée de manière à couvrir les 5 besoins essentiels de votre chiot (immunité-vitalité-digestion-santé bucco-dentaire-peau et pelage).
  • Il est important de garder en tête que les besoins en nourriture varient grandement d’un chiot à l’autre. Pour la santé de votre chiot, surveillez donc régulièrement son poids ainsi que sa condition physique et adaptez la quantité d’aliments à ses propres besoins.
  • Deux repas par jour est l’idéal au niveau de la digestion. Cependant, les chiens de races dites « géantes » sont sujets à la torsion d’estomac. Chez eux, il faudra proposer trois repas par jour.
  • Ne l’oubliez pas ! votre compagnon doit disposer d’eau fraiche en permanence.
  • Les petites friandises ne sont pas forcement à bannir, mais doivent rester purement occasionnelles.
  • Attention, si votre animal a été stérilisé, il est important d’adapter les quantités de nourriture. Suite à la modification de son métabolisme, il devient en effet sujet à l’obésité dans les semaines suivantes.

Identification

  • Depuis le 01/09/1998, tous les chiens doivent être identifiés et enregistrés auprès de l’ABIEC.
  • Ceci se fait grâce à l’implantation d’une puce électronique sous la peau de l’encolure. Le vétérinaire délivre alors un passeport européen.
  • L’intérêt majeur de cette identification est de permettre de retrouver votre animal avec plus de facilité en cas de fugue. Encore à l’heure actuelle, trop de chiens perdus nous sont apportés sans puce. Il est donc impossible de retrouver leur propriétaire.

Vaccination

  • Le jeune chien est sujet à plusieurs maladies virales dont les plus connues sont la maladie de Carré, la parvovirose, la rage, la leptospirose ou encore l’infection par le virus para-influenza. Il est donc très important de protéger votre chien en prévenant l’apparition de ces maladies via une vaccination adéquate.
  • La vaccination s’effectue en plusieurs étapes : un pré-vaccin est administré à l’âge de 7-8 semaines ; la vaccination complète s’effectuera, elle, vers l’âge de 3 mois et sera suivie d’un rappel 4 semaines plus tard.
  • Ensuite, un rappel annuel est suffisant, Pour la rage par contre, le rappel se fait seulement tous les 3 ans.

Vermifugation

  • L’infestation par des vers gastro-intestinaux est très fréquente à l’heure actuelle. Il est donc important de vermifuger régulièrement votre animal.
  • Avant l’âge de 6 mois, nous conseillons de le vermifuger mensuellement. Ensuite, une administration trois à quatre fois par an est suffisante.
  • Ces médicaments sont disponibles sous forme de pâte, de comprimés ou de pipettes à vider sur le dos de votre animal

Stérilisation

  • Chez la femelle, la stérilisation permet de supprimer le comportement de chaleur et les pertes sanguines associées. En plus de cela, elle prévient l’apparition de tumeurs mammaires et d’infections utérines.
  • Chez le mâle, elle permet de le rendre plus calme et plus sociable. Sa tendance à marquer son territoire et à fuguer diminue également.
  • Quel que soit le sexe de votre animal, cette opération peut être réalisée dès l’âge de 6 mois.

This article was written by veterinaire

Menu